Volume XXV Numéro 4, 26 OCTOBRE 1998
14/09/98 28/09/98 12/10/98 26/10/98 9/11/98 23/11/98 07/12/98
18/01/99 01/02/99 15/02/99 01/03/99 15/03/99 29/03/99 12/04/99
LA UNE

Nouveau vice-rectorat consacré à la recherche
Un rôle d'appui, d'animation et d'accompagnement


Aménagement du territoire
450 000 $ pour un projet du GEIGER


SOMMAIRE DU NUMÉRO

Génie logiciel
Nos experts appelés à définir la profession


Aménagement forestier durable
Inauguration d'une Chaire industrielle CRSNG*UQAT*UQAM


«Cultiver les réflexes de créativité et d'imagination»
- Paule Leduc, rectrice


Six candidats en lice pour les postes de doyens

Atelier international en environnement
La qualité des eaux du Saint-Laurent et du lac Biwa


Recherche-action en milieu scolaire
Transformer l'enseignement de la danse


De nouvelles pistes d'action pour l'encadrement des étudiants

Colloque en droit privé
20 ans de recours collectif


Nouveau programme de deuxième cycle
en enseignement du français


Prix de littérature

Des diplômés en gestion honorés

Hommage à Pierre Dansereau

«L'avènement étudiant»

Centre de design
«L'espace libre dans la ville»


Campagne Centraide UQAM 1998
Des sous pour changer les choses


Campagne Centraide UQAM 1998

Des sous pour changer les choses
Dans l'ordre habituel, quelques-uns des membres du comité organisateur de la Campagne Centraide-UQAM: Susan Ross, Yves Jodoin, Claude Léveillé, Francine David, Raymond Desjardins et Gilles Fortier.

Chaque année, quelque 500 000 personnes en difficulté trouvent du soutien dans les 250 organismes appuyés par Centraide du Grand Montréal. Si le soutien repose d'abord sur le travail de plus de 40 000 bénévoles qui oeuvrent dans ces organismes, la collecte de fonds reste cependant cruciale. Celle de l'an dernier a permis d'amasser plus de 30 M $. L'objectif, cette année, est de 32,2 M $ 1.

L'UQAM mettra l'épaule à la roue, encore cette année. La campagne Centraide UQAM 1998, dont l'objectif est fixé à 85 000 $, se déroulera du 27 octobre au 17 décembre sous le thème «Prêtons main-forte pour bâtir un monde meilleur». Le traditionnel petit-déjeuner à la Verrière donnera le coup d'envoi le 27 octobre. Le moyen privilégié pour recueillir les dons demeure le bordereau de souscription qui parviendra à la communauté uqamienne par un envoi individualisé, comme le veut la coutume, dans la semaine du 27 octobre.

Un voyage avec ça?
Une intéressante surprise attend cette année les souscripteurs de l'UQAM : «Un don d'un dollar et plus par semaine donne droit à une participation au tirage d'une paire de billets d'avion pour n'importe quelle destination desservie par Air Canada en Amérique du Nord», explique le directeur de la campagne Yves Jodoin. Le tirage aura lieu le 15 décembre.

«L'an dernier, une proportion de 24 % des dons provenait de nouveaux donateurs, signale M. Jodoin, mais nous avons perdu des anciens donateurs. Cette année, nous sommes à leur recherche, espérant qu'ils se manifestent à nouveau».

La campagne comporte une «Semaine Centraide», qui se déroulera du 2 au 6 novembre, au cours de laquelle un kiosque sera installé sur la Grande Place. Plusieurs activités complètent le programme, dont la vente de petits sacs contenant des collations, le 17 novembre, et la collecte dans des tirelires installées près des caisses enregistreuses dans les différentes cafétérias.

La campagne Centraide UQAM 1998 est orchestrée par un comité organisateur qui réunit une douzaine de représentants de toutes les composantes de la communauté uqamienne. Une cinquantaine de bénévoles sont également impliqués dans les différentes activités. Pour une deuxième année, la rectrice Paule Leduc participe au cabinet de la campagne Centraide du Grand Montréal, où elle préside le secteur des universités et des collèges.

Les résultats de la Campagne seront connus lors du tirage du 15 décembre. Les dons à Centraide 2 permettront d'améliorer le quotidien difficile de milliers de personnes qui naissent, grandissent ou vieillissent dans la pauvreté.


  1. Des fonds recueillis par Centraide, 87 % vont directement aux organismes. Le reste - soit 13 % - est consacré aux frais de campagne et d'administration.
  2. L'UQAM compte cinq «donateurs-leaders», ainsi nommés parce qu'ils ont souscrit 1 000 $ ou plus.