Volume XXV Numéro 11, 1er MARS 1999
14/09/98 29/09/98 12/10/98 26/10/98 9/11/98 23/11/98 07/12/98
18/01/99 01/02/99 15/02/99 01/03/99 15/03/99 29/03/99 12/04/99
LA UNE

Coopération UQAM-Amazonie Prix d'excellence pour l'internationalisation

Des avenues pour relancer l'Université

Faculté des sciences
DEUXIÈME VOLET



SOMMAIRE DU NUMÉRO


Galerie de l'UQAM
Michèle Waquant... d'un médium à l'autre


Breveter une invention

Record d'achalandage aux activités du Forum

Réforme de la maîtrise en géographie

Nouveau programme court à l'ESG

L'École de langues en pleine expansion

Animation culturelle Redéfinition globale du champ d'études

Concours du Fonds d'innovation techno-pédagogique

Consultation publique sur une politique environnementale

Un don planifié à la Fondation de l'UQAM:
un geste social !


Pavillon J.-A.- DeSève Inauguration officielle

Nomination de Guy Berthiaume

Conférences de la Chaire Concordia-UQAM

Emplois d'été et mentorat en relations publiques

Mission commerciale Des étudiants à l'assaut de New York

Prix de mode Smirnoff Deux finalistes de l'UQAM

Titres d'ici

Agrément de groupes étudiants

Coopération UQAM-Amazonie

Prix d'excellence pour l'internationalisation
M. Domingos de Oliveira, professeur en sciences biologiques et directeur d'un projet dont les retombées, en matière d'internationalisation de la formation et de la recherche à l'UQAM, ont permis à cette dernière de se voir décerner un prix d'excellence. Spécialiste de la pollinisation, on le voit ici expliquer les particularités de la fleur de acerola que l'on retrouve dans la luxuriante région amazonienne.
Les multiples retombées d'un projet de collaboration entre le département des sciences biologiques, l'Institut des sciences de l'environnement (ISE) et l'Université Fédérale du Parà (UFPà) au Brésil, ont mérité à l'UQAM un prix d'excellence pour l'internationalisation. Décerné par la Banque Scotia et l'Association des Universités et Collèges du Canada (AUCC), ce prix1 récompense «les initiatives réussies des universités canadiennes pour apporter une perspective internationale dans l'enseignement, la recherche et les services à la collectivité de leur campus». La rectrice recevra, au nom de l'Université, cette importante distinction, lors d'une cérémonie qui se déroulera le 3 mars à Ottawa.

UQAM-UFPa: un échange fructueux
Intitulé Impacts et gestion environnementale en Amazonie, le projet de coopération visait à la fois la formation de ressources humaines (échanges de professeurs et d'étudiants) et l'établissement de liens durables entre les chercheurs du Québec et du Brésil. Le but ultime? Renforcer le centre d'études et de recherche en environnement de l'UFPà et favoriser le développement de projets spécifiques pour faire face aux défis qui se posent au sein des écosystèmes amazoniens. Selon le responsable du projet pour l'UQAM, M. Domingos de Oliveira, l'initiative, qui a débuté en 1992, a eu un impact direct sur au moins 600 chercheurs, étudiants et intervenants, sans compter les nombreuses personnes, au Québec et au Brésil, qui ont profité de la diffusion des connaissances.

Dans le cadre du projet, les objectifs de formation des ressources humaines et de développement de la capacité de recherche ont été, rappelle M. Oliveira, largement atteints, voire dépassés. À preuve, la diplômation de huit boursiers brésiliens (sept maîtrises et un doctorat), à laquelle on doit ajouter deux thèses et un mémoire réalisés par des étudiants de l'UQAM sur le thème de l'Amazonie brésilienne. En outre, une vingtaine de publications ont été produites sur diverses thématiques telles que la biodiversité, la pollinisation et la contamination par le mercure. Enfin, trois ateliers internationaux ont été tenus sur les impacts et la gestion environnementale en Amazonie, tandis que les bases étaient jetées pour la mise sur pied d'un réseau de centres d'excellence sur les milieux tropicaux humides avec des collaborateurs du Québec et d'Amérique du sud.

Les impacts sur l'établissement
Au chapitre de l'internationalisation de la formation, le projet a permis à des professeurs de l'UQAM d'intégrer leur expérience vécue dans des cours de certains programmes de cycles supérieurs, en plus d'assurer le jumelage des Chaires en environnement et développement durable UQAM-UFPa. Par ailleurs, en 1997 et 1998, grâce au projet UQAMAZONE, plus de 40 étudiants uqamiens ont été formés en Amazonie brésilienne autour du thème de la biodiversité et de la conservation. Quatorze étudiants brésiliens, pour leur part, ont pu effectuer un stage au Québec en 1997 et d'autres sont attendus en 1999. Enfin, le projet a contribué à la création de cours de portugais brésilien à l'École de langues.

En matière d'internationalisation de la recherche, le projet a favorisé le développement d'une expertise québéco-brésilienne sur le mercure comme contaminant: association de deux centres de recherche de l'UQAM (le GEOTOP et el CINBIOSE) autour de l'analyse du mercure comme polluant et de ses effets sur la santé humaine; réalisation, depuis 1995, de trois projets de recherche financés par le Centre de recherches pour le développement international (CRDI), pour un montant total de 700 000 $, dont la création d'un réseau transdisciplinaire interactif de scientifiques; publications conjointes de chercheurs québécois et brésiliens, ainsi que présentation des résultats de recherche dans des conférences internationales.

Une entreprise collective
Tout ceci, a tenu à rappeler M. Oliveira, n'aurait pas été possible sans l'implication active de plusieurs de ses collègues et sans le soutien du Bureau de la coopération internationale (BCI) de l'UQAM. «De nombreuses universités du Québec et du Canada étaient sur les rangs pour obtenir ce projet. Or, c'est en grande partie grâce à l'action de Jean-Pierre Lemasson, du BCI, que l'expertise de l'ISE a été reconnue et retenue, et que la collaboration avec le Brésil a pu voir le jour.» Une collaboration dont le grand public pourra même admirer les fruits, puisque se déroule actuellement, au Biodôme de Montréal, une exposition intitulée «Secrets de l'Amazonie», laquelle comprend plusieurs des photographies réalisées par M. Oliveira au cours de ses différents séjours dans cette région.


  1. Plus précisément, l'UQAM s'est distinguée dans la catégorie «contribution de projets de développement international universitaires à l'internationalisation».