Volume XXV Numéro 13, 29 MARS 1999
14/09/98 29/09/98 12/10/98 26/10/98 9/11/98 23/11/98 07/12/98
18/01/99 01/02/99 15/02/99 01/03/99 15/03/99 29/03/99 12/04/99
LA UNE

La maîtrise en sciences de l'environnement fête ses 25 ans

L'incontournable internationalisation de l'Université




SOMMAIRE DU NUMÉRO


Arts et Éducation
Quatre candidats aux postes de doyens


Des recherches majeures La genèse des langues créoles

Les réseaux d'égouts: un rôle clé dans l'urbanisation

Financement de la recherche universitaire
L'écart Canada / États-Unis atteint des proportions record


Communication
Séminaires et échanges


Quebec a Catalunya
Présence imposante de l'UQAM


Formation en environnement
Défis et enjeux actuels


Prix en marketing social

Appel de candidatures Concours en technologie

Les retraités créent un fonds de bourses

Réinvestir dans l'éducation
Les étudiants de l'UQAM manifestent!

Prix du meilleur plaideur

Travail et santé
Prix d'excellence


Titres d'ici

SOUTENANCES DE THÈSE

La maîtrise en sciences de l'environnement fête ses 25 ans

Des retrouvailles appréciées, dans un décor magique
Entourant le pionnier de l'écologie au Québec et professeur émérite Pierre Dansereau (au centre), dans l'ordre habituel, la diplômée du programme de maîtrise en sciences de l'environnement Janie Larivière (1998), l'étudiant Jérôme Duguay, le directeur du programme, Philippe Le Prestre, et la coordonnatrice de l'Institut des sciences de l'environnement, Marie Saint-Arnaud.
Plus de 300 personnes, dont près de 175 diplômés, ont célébré le 12 mars dernier le quart de siècle du programme de maîtrise en sciences de l'environnement. Dans le décor enchanteur des écosystèmes du Biodôme de Montréal, anciens et nouveaux - diplômés, étudiants, directeurs de programme et professeurs - ont participé à cette soirée de fête qui se voulait informelle et chaleureuse.

Mission accomplie. « Si on prend comme baromètre le plaisir qu'ont semblé avoir les gens, qui étaient radieux et nous remerciaient de leur avoir donné l'occasion de se revoir, on peut dire que la soirée a été un franc succès », explique Marie Saint-Arnaud, coordonnatrice de l'Institut des sciences de l'environnement (ISE), et membre de l'équipe organisatrice des festivités.
Mme Lynn Drapeau, vice-rectrice à la formation est entourée de quatre directeurs du programme de maîtrise en sciences de l'environnement. Dans l'ordre habituel, Patrick Béron (1989-1990, 1992-1997); Claude Hamel (1980-1982); Philippe Le Prestre, actuel directeur (1997-1999) et Jean-Pierre Revéret (1986-1988).
Un programme en constante évolution
L'idée d'un programme multidisciplinaire en sciences de l'environnement remonte à 1972, alimentée à l'époque par l'arrivée à l'UQAM du botaniste de réputation Pierre Dansereau. La « maîtrise en écologie » voit le jour en 1973, pour devenir en 1977 la « maîtrise en sciences de l'environnement ». Conçue à l'origine comme un programme professionnel, la maîtrise développe en 1987 un axe de recherche et offre deux profils, l'un professionnel et l'autre avec mémoire. On assiste, cette même année, à la naissance du doctorat en sciences de l'environnement. Trois ans plus tard, en 1990, l'ISE est créé et chapeaute les deux programmes. Aujourd'hui, l'Institut regroupe 60 professeurs, 12 groupes et centres de recherche et 200 étudiants de 2e et 3e cycles en sciences de l'environnement.

Adopté en 1997, le nouveau programme est l'aboutissement d'une réforme majeure. Il comporte dorénavant 45 crédits sur deux ans, et, surtout, il accueille des étudiants des sciences humaines, - qui représentent entre 10 et 15 % de la clientèle actuelle - autant que des sciences naturelles. Le programme qui a formé depuis 1973 près de 600 spécialistes n'arrêtera pas d'évoluer. En effet, dans le cadre des activités du 25e anniversaire, un colloque abordera, le 15 avril prochain, (voir page 4) les « défis et enjeux de la formation en environnement ».

Création du Prix Pierre Dansereau

Dans le cadre des festivités entourant le 25e anniversaire du programme de maîtrise en sciences de l'environnement, l'Institut des sciences de l'environnement a annoncé la création du Prix Pierre Dansereau. Ce prix honorifique, hommage au professeur émérite et pionnier de l'écologie, sera décerné une fois par année, lors de la rentrée universitaire, à une personne, un organisme ou une entreprise qui se sera illustré au cours de l'année par une contribution remarquable à la résolution de problèmes d'environnement ou à l'avancement dans le domaine des sciences de l'environnement.
Prix, répertoire, colloque... on n'a pas tous les jours 25 ans
Un des pionniers du programme était de la fête, le professeur émérite Pierre Dansereau, dont la contribution exceptionnelle à l'écologie a d'ailleurs inspiré les organisateurs et l'ISE, qui ont annoncé la création du Prix Pierre Dansereau (voir ci-contre). Mentionnons qu'à lui seul, le professeur Dansereau a dirigé plus de 60 étudiants à la maîtrise en sciences de l'environnement, soit plus de 10 % de l'ensemble des diplômés, à ce jour. Présence remarquée également, celle de Mme Diane Trempe, qui compte 23 ans de service à titre d'assistante à la direction du programme. La soirée soulignant le 25e anniversaire a été l'occasion de lancer le premier répertoire des diplômés, qui contient le profil de 227 d'entre eux.

Quant à la visite nocturne de la forêt tropicale à laquelle les convives ont eu droit, elle en aura emballé plusieurs. « Ce fut un moment tout à fait magique. Une balade d'une heure, juste pour nous, dans le noir, comme par une belle et chaude soirée d'été... », raconte Marie Lusignan, agente de stage et membre du comité organisateur.