Volume XXV Numéro 11, 1er MARS 1999
14/09/98 29/09/98 12/10/98 26/10/98 9/11/98 23/11/98 07/12/98
18/01/99 01/02/99 15/02/99 01/03/99 15/03/99 29/03/99 12/04/99
LA UNE

Coopération UQAM-Amazonie Prix d'excellence pour l'internationalisation

Des avenues pour relancer l'Université

Faculté des sciences
DEUXIÈME VOLET



SOMMAIRE DU NUMÉRO


Galerie de l'UQAM
Michèle Waquant... d'un médium à l'autre


Breveter une invention

Record d'achalandage aux activités du Forum

Réforme de la maîtrise en géographie

Nouveau programme court à l'ESG

L'École de langues en pleine expansion

Animation culturelle Redéfinition globale du champ d'études

Concours du Fonds d'innovation techno-pédagogique

Consultation publique sur une politique environnementale

Un don planifié à la Fondation de l'UQAM:
un geste social !


Pavillon J.-A.- DeSève Inauguration officielle

Nomination de Guy Berthiaume

Conférences de la Chaire Concordia-UQAM

Emplois d'été et mentorat en relations publiques

Mission commerciale Des étudiants à l'assaut de New York

Prix de mode Smirnoff Deux finalistes de l'UQAM

Titres d'ici

Agrément de groupes étudiants

Un don planifié à la Fondation de l'UQAM: un geste social !


M. Jean-Claude Robert, professeur au département d'histoire.
En faisant un don testamentaire, Jean-Claude Robert, professeur au département d'histoire, a décidé de contribuer à sa manière au programme de dons planifiés de la Fondation de l'UQAM. M. Robert a décidé de léguer à l'Université une partie de ses biens immobiliers, des biens monnayables dont la Fondation pourra se servir afin de répondre à des besoins criants. «Ça fait 25 ans que je travaille à l'UQAM et je continue de croire en la mission de cette université. Ce geste constitue pour moi un aboutissement logique, une dernière action, en quelque sorte, en faveur de l'institution», de dire M. Robert.

L'UQAM a déjà reçu, au cours des années, des legs testamentaires1 de la part de donateurs. Ils ont permis à la Fondation de dispenser un plus grand nombre de bourses à des étudiants méritants et de soutenir l'Université dans la réalisation de ses projets prioritaires. Selon la Fondation, un don testamentaire devient, jusqu'à un certain point, un geste social. En choisissant une cause, la donatrice ou le donateur manifeste clairement ses choix sociaux tout en encourageant d'autres personnes à suivre son exemple.

Par ailleurs, comme le souligne Jean-Claude Robert, «compte tenu du contexte budgétaire difficile que l'on connaît, l'UQAM a besoin d'une marge de manoeuvre pour pouvoir continuer à soutenir financièrement des programmes de bourses d'études, des projets de recherche, ou des équipements. Quand nous avons implanté le programme de doctorat en histoire, nous avons reçu un appui financier de la part de la Fondation qui nous a permis, notamment, d'acheter des monographies spécialisées».

Rappelons que le programme de dons planifiés de la Fondation vise à offrir des moyens de contribution à long terme comportant non seulement les legs testamentaires, mais aussi les dons d'assurance-vie, la création de rentes et autres dons de cette nature. Ainsi, l'UQAM pourra constituer à la longue un patrimoine dont bénéficieront les prochaines générations d'étudiants.


  1. Les demandes de renseignements ainsi que les modalités et la nature des dons demeurent confidentielles. On peut communiquer avec Mme Danielle Dagenais-Pérusse, directrice des dons planifiés à la Fondation de l'UQAM, au numéro de téléphone suivant: 987-3000 poste 3094 #.