Volume XXV Numéro 7, 7 DÉCEMBRE 1998
14/09/98 28/09/98 12/10/98 26/10/98 9/11/98 23/11/98 07/12/98
18/01/99 01/02/99 15/02/99 01/03/99 15/03/99 29/03/99 12/04/99
LA UNE

Serge «Indiana» Lebel
Sur la piste de l'Homme de Néandertal


Jean-Claude Robert médaillé de la Société royale du Canada

Lutte contre les gaz à effet de serre


SOMMAIRE DU NUMÉRO

Médaille de l'UQAM à Richard Guay

GREF UQAM
Mieux connaître les forêts anciennes


Formation virtuelle
L'univers du roman québécois


Sciences mathématiques
L'ISM a le vent dans les voiles


Atlas électronique du Québec
Un nouveau site pour traiter l'information économique


Un nouvel institut de formation dans le domaine du transport

UQAM verte
Consultation publique sur une politique environnementale


Un emploi d'été dans une autre province canadienne ?

Titres d'ici

Appui aux victimes de l'ouragan Mitch

LETTRE À L'UQAM

NOUVELLES ADRESSES

INVITATION AUX RETRAITÉS

Galerie de l'UQAM
Pleins feux sur les étudiants


Zoom sur Borduas photographe

Exploit en design graphique
Médaille d'argent lors de biennale de Mexico


Un nouvel institut de formation dans le domaine du transport
Dans l'ordre habituel, M. Louis Joncas, secrétaire de l'Institut et directeur de la logistique chez UAP, Mme Florence Junca-Adenot, vice-présidente et PDG de l'Agence métropolitaine de transport, M. Liguori Hinse, président du CA de l'Institut et PDG de la Société des traversiers du Québec, M. Jacques Brassard, ministre des Transports du Québec et parrain de l'Institut, la rectrice de l'UQAM, Mme Paule Leduc, ainsi que Mme Danielle Desbiens et M. Jacques Roy, professeurs au DSA de l'Université et membres du CA de l'Institut.

Un Institut de formation en gestion du transport et de la logistique vient d'être créé, à l'initiative du milieu, en vue de mettre sur pied des programmes d'enseignement continu et de veille technologique tenant compte à la fois des multiples transformations, et des besoins nouveaux, propres à l'industrie du transport des personnes et des marchandises. Précisons d'emblée que le Conseil d'administration de cet organisme est formé de 13 représentants des divers secteurs de l'industrie du transport, des gouvernements, des collèges et des universités, dont l'UQAM. Bénéficiant de l'appui officiel et de la participation de l'École des sciences de la gestion, l'Institut visera à rendre l'industrie québécoise du transport plus concurrentielle, en favorisant, notamment: la formation de gestionnaires; la collecte, le développement et la diffusion des connaissances; la tenue de colloques, de cours, et de séminaires; l'accroissement des échanges entre les institutions d'éducation et l'industrie du transport.

Selon les données de l'Institut, l'activité reliée à la logistique représente, à l'échelle québécoise, une valeur ajoutée annuelle de près de 14 milliards de dollars. On compte près de 30 000 entreprises de transport et de distribution, 7 200 transporteurs québécois ainsi que 3 800 transporteurs étrangers, lesquels emploient plus de 70 000 personnes. Or, si la gestion de ces activités (qui représentent 7,5 % du PIB canadien!) exige une main-d'oeuvre de plus en plus qualifiée, il semble que la formation, à ce jour, ne prenne pas suffisamment en compte les quatre modes de transport, tout en souffrant d'un grave problème de continuité, lacunes que la mise sur pied de ce nouvel Institut devrait permettre de combler.