Volume XXV Numéro 1, 14 SEPTEMBRE 1998
14/09/98 29/09/98 12/10/98 26/10/98 9/11/98 23/11/98 07/12/98
18/01/99 01/02/99 15/02/99 01/03/99 15/03/99 29/03/99 12/04/99
LA UNE

La Rentrée 1998
On fête avant d'apprendre, échanger, réussir


Réorganisation de la Direction


SOMMAIRE DU NUMÉRO

La Rentrée 1998

Réorganisation de la Direction

Université du Québec
Remise des Prix d'excellence


Statut des doyens:
entente conclue


Des pouvoirs accrus pour la Faculté des sciences humaines

Nouveaux programmes de deuxième cycle en éducation

La nouvelle bibliothèque des sciences a ouvert ses portes

Colloque sur le commerce électronique

L'UQAM et le Séminaire Interamérica
Une contribution à l'environnement


La clinique juridique plus accessible à la population

Titres d'ici

Ouverture de la foire alimentaire au pavillon Président-Kennedy

VITE LU

Galerie de l'UQAM
Quotidien, intimité et technologie


Cours et ateliers à l'École préparatoire de musique

Centre de design
Plongée dans le cyber-espace


SOUTENANCES DE THÈSE

COMMISSION DES ÉTUDES

IN MEMORIAM

LETTRE À L'UQAM
Souvenons-nous de Norbert


Décès du professeur émérite Adrien Pinard

Statut des doyens: entente conclue

Le Conseil d'administration a approuvé récemment l'entente de principe, intervenue plus tôt cet été, entre la Direction de l'Université et le syndicat des professeurs (SPUQ) accordant un statut particulier aux doyens de secteur ou de faculté.

On se rappellera que le SPUQ exigeait que les doyens soient, pendant la durée de leur mandat, membres à part entière de leur unité d'accréditation syndicale. La Direction de l'UQAM, pour sa part, défendait l'idée d'accorder un statut différent aux doyens en créant une nouvelle catégorie d'emploi distincte à l'Université.

Selon les termes de l'entente, le doyen, tout en demeurant professeur et donc membre de son unité d'accréditation syndicale, aura un statut particulier lui permettant d'assumer pleinement les rôles et responsabilités propres à sa fonction. Nommé par le Conseil d'administration sur recommandation de la commission des études et du Conseil académique de secteur ou de faculté, il sera provisoirement détaché de son département d'appartenance pour la durée de son mandat (cinq ans, renouvelable) et dégrevé de la totalité de sa tâche professorale régulière. Et ce, de manière à pouvoir se concentrer sur ses responsabilités spécifiques, qu'elles soient de nature académique, administrative ou de représentation de tous les groupes formant son secteur.

Par ailleurs, son plan de travail annuel sera soumis, pour approbation, au Conseil académique de son secteur ou faculté. À deux reprises au cours de son mandat, il sera évalué par un Comité constitué par le Conseil académique et composé de trois membres de ce Conseil, dont deux professeurs, d'une personne extérieure à l'Université et de la vice-rectrice, qui le présidera.

Notons que les rôles et responsabilités des doyens, de même que la procédure permettant de les désigner, ont déjà été adoptés par la commission des études et le Conseil d'administration.