Volume XXV Numéro 1, 14 SEPTEMBRE 1998
14/09/98 29/09/98 12/10/98 26/10/98 9/11/98 23/11/98 07/12/98
18/01/99 01/02/99 15/02/99 01/03/99 15/03/99 29/03/99 12/04/99
LA UNE

La Rentrée 1998
On fête avant d'apprendre, échanger, réussir


Réorganisation de la Direction


SOMMAIRE DU NUMÉRO

La Rentrée 1998

Réorganisation de la Direction

Université du Québec
Remise des Prix d'excellence


Statut des doyens:
entente conclue


Des pouvoirs accrus pour la Faculté des sciences humaines

Nouveaux programmes de deuxième cycle en éducation

La nouvelle bibliothèque des sciences a ouvert ses portes

Colloque sur le commerce électronique

L'UQAM et le Séminaire Interamérica
Une contribution à l'environnement


La clinique juridique plus accessible à la population

Titres d'ici

Ouverture de la foire alimentaire au pavillon Président-Kennedy

VITE LU

Galerie de l'UQAM
Quotidien, intimité et technologie


Cours et ateliers à l'École préparatoire de musique

Centre de design
Plongée dans le cyber-espace


SOUTENANCES DE THÈSE

COMMISSION DES ÉTUDES

IN MEMORIAM

LETTRE À L'UQAM
Souvenons-nous de Norbert


Décès du professeur émérite Adrien Pinard

Nouveaux programmes de deuxième cycle en éducation
Mme Louise Langevin et M. Gilles Thibert du département des sciences de l'éducation.

À compter de la session d'automne, deux nouveaux programmes de deuxième cycle en sciences de l'éducation entrent en vigueur: le diplôme d'études supérieures spécialisées (DESS) en intervention pédagogique et le programme court en pédagogie de l'enseignement supérieur.

Le programme de DESS
Selon M. Gilles Thibert, directeur des études de maîtrise en éducation, «le DESS en intervention pédagogique poursuit sensiblement les mêmes objectifs que ceux d'une maîtrise professionnelle: amener des personnes qui ont déjà une expérience d'enseignement à développer une réflexion critique sur leurs pratiques». De plus, le programme vise à permettre aux étudiants de se ressourcer sur le plan des approches pédagogiques, de tenter, en milieu de travail, des interventions nouvelles et d'observer et analyser ces interventions dans une démarche systématique.

Les projets d'intervention à réaliser, qui tiennent lieu de mémoire, prendront diverses formes: développement de matériel didactique ou pédagogique (document écrit ou multimédia, didacticiel, jeu, etc.); élaboration et mise à l'essai de stratégies d'intervention; analyse réflexive et remise en question d'un aspect de sa pratique; action dans le milieu, etc. Les résultats des projets pourront être diffusés par le biais d'un article dans une revue professionnelle ou une communication dans un congrès.

Ce programme, qui se veut souple et court, offrira également, selon M. Thibert, «une passerelle facile vers la maîtrise en éducation (profil intervention pédagogique) puisque tous les cours seront reconnus».

Le programme court
Le programme court en pédagogie de l'enseignement supérieur favorisera, pour sa part, une formation visant à habiliter les futurs et actuels professeurs et chargés de cours, ainsi que les étudiants, à enseigner au niveau postsecondaire et à se perfectionner sur le plan professionnel. Il s'adresse donc aux personnes qui sont actuellement actives dans l'enseignement aux ordres collégial et universitaire, ou qui visent éventuellement à le devenir, et qui possèdent un domaine de spécialisation ou sont en voie de l'acquérir.

Comme l'explique la professeure Louise Langevin, responsable du programme, «l'orientation se veut très pratique: préparation d'un cours, identification d'objectifs opérationnels, exposés magistraux, approche par problème, etc.» En fait, les activités sont conçues, encore là, en vue de développer chez les participants une pratique réflexive dans laquelle les apprentissages sont observés, évalués et rajustés à travers un processus de recherche du meilleur produit possible. Un cours sera également consacré à l'apprentissage et à l'encadrement des étudiants. «Peut-être, souligne Mme Langevin, contribuerons-nous à la formation d'une nouvelle génération d'enseignants qui seront aussi bons pédagogues que bons chercheurs».

Les activités du programme correspondent à quatre cours de trois crédits offerts en alternance, à raison d'un cours par session. Ceux-ci seront donnés par une équipe de professeurs provenant de différentes disciplines. Des places sont encore disponibles pour le premier cours qui débute durant la semaine du 14 septembre. Pour de plus amples informations, on peut téléphoner au 987-3000 poste 6590.