Volume XXVI Numéro 9, 14 Février 2000
13/09/99 27/09/99 12/10/99 25/10/99 8/11/99 22/11/99
17/01/00 31/01/00 14/02/00 28/02/00 13/03/00 27/03/00 10/04/00
LES ARCHIVES
LA UNE

Le CA désigne Gilbert Dionne

La vie après 50 000 ans

Inauguration de la Faculté de science politique et de droit


SOMMAIRE DU NUMÉRO



Le CA désigne Gilbert Dionne

La vie après 50 000 ans

Une santé de fer pour la mer

Inauguration de la Faculté de science politique et de droit

Entreprises et milieu éducatif

L'intégration des chargés de cours

Création de l'École de travail social)

1760-1840 : une époque à redécouvrir

La maîtrise en art dramatique a 20 ans !

Boursiers en études littéraires

75 000 $ en bourses en écologie forestière

Des boursières qui ont de la branche!

Bourses de l'AUF

Un grand chef à l'UQAM

Portes ouvertes à l'UQAM

Vingt ans de recherche et de création

Colloque des diplômés en études des arts

Titres d'ici

VITE LU

SOUTENANCES DE THÈSE

Écologie forestière

75 000 $ en bourses

Sur la photo, on aperçoit dans l'ordre habituel, à l'avant-plan, Mme Denise Pelletier, adjointe, vice-rectorat à la recherche, à la création et à la planification; Caroline Savage (maîtrise, UdeM, 5 000 $); David Coates (études postdoctorales, UQAM, 5 000 $); dans la rangée du centre, le directeur du GREFi, le professeur du Département des sciences biologiques Christian Messier; Sylvain Parent (doctorat, UQAM, 5 000 $); Geoffrey Hay (doctorat, UdeM, 5 000 $); Karen Harper (études postdoctorales, UQAM, 20 000 $); à l'arrière-plan, Sonia Légaré (maîtrise, UQAT, 5 000 $) et François Lorenzetti (études postdoctorales, UQAM, 20 000 $).
Le Groupe de recherche en écologie forestière interuniversitaire (GREFi) a remis neuf bourses d'excellence d'une valeur totale de près de 75 000 $, le 4 février dernier, dans le cadre de son troisième colloque annuel. Les récipiendaires, rattachés à différentes universités, dont quatre de l'UQAM, se partagent trois bourses postdoctorales, trois de doctorat et trois de maîtrise. En obtenant l'automne dernier le prestigieux statut de Centre de recherche du FCAR - et la subvention qui l'accompagnait ­ le GREFi a pu améliorer son soutien aux étudiants des cycles supérieurs. Ainsi, deux des bourses postdoctorales atteignent cette année 20 000 $ et le nombre total de bourses accordées a augmenté.

Rappelons que le GREFi oeuvre depuis près de douze ans dans le domaine de la recherche fondamentale et appliquée en écologie forestière. Près de 150 chercheurs(es) universitaires y sont regroupés. Leurs travaux de recherche portent sur des sujets variés tels que les perturbations et la succession arborescente en forêt boréale, la productivité forestière, les plantations d'arbres feuillus, la régénération après coupes forestières, les épidémies d'insectes, les relations plantes-insectes, les biotechnologies forestières, le développement durable, la modélisation, l'écologie animale, l'écologie des sols, l'écologie du paysage, l'écologie des mycorhizes, l'écologie fonctionnelle et évolutive, et la sylviculture.