Volume XXVI Numéro 8, 31 JANVIER 2000
13/09/99 27/09/99 12/10/99 25/10/99 8/11/99 22/11/99
17/01/00 31/01/00 14/02/00 28/02/00 13/03/00 27/03/00 10/04/00
LES ARCHIVES
LA UNE

Départ de la rectrice
Le CA devra se prononcer


L'UQAM reçoit 1,2 million $ de l'ACDI

Mesurer la performance des organisations


SOMMAIRE DU NUMÉRO

Départ de la rectrice
Le CA devra se prononcer


L'UQAM reçoit 1,2 million $ de l'ACDI

Mesurer la performance des organisations

Commission des universités sur les programmes

  • Architecture, urbanisme et design
  • Histoire et géographie
  • Spécialités périmédicales et paramédicales


  • Un Forum scientifique, artistique et professionnel

    Une autre Chaire à l'ESG

    Des programmes tout neufs en danse

    Chercheurs recherchés

    Le DESS en sciences comptables a fait ses preuves

    5 555 abonnés... ça se fête !

    Des stagiaires qui n'ont pas froid aux yeux

    L'ombudsman dépose son rapport

    Colloque sur la pratique artistique

    Conférences à la Chaire Bombardier

    Pédagogie de l'enseignement supérieur
    Une première cohorte de finissants


    Don à la mémoire de Sylvie Samson

    Titres d'ici

    La vraie nature de la photo

    SOUTENANCES DE THÈSE
    Un Forum scientifique, artistique et professionnel
    Ateliers sur l'encadrement, séances d'information diverses, colloques, journées Portes ouvertes, voilà autant d'activités prévues au menu du Forum annuel des études supérieures et de la recherche qui se tiendra du 14 au 18 février prochains. Selon Jean-Pierre Richer, agent de recherche et de planification au Bureau des études, « cette année encore, le Forum sera l'occasion pour les étudiants et les enseignants de se retrouver afin de parler de recherche, de création et de formation, tout en faisant mieux connaître les programmes d'études de cycles supérieurs aux bacheliers de l'Université et d'ailleurs, ainsi qu'aux employeurs éventuels ».

    Depuis 1994, précise M. Richer, le Forum poursuit les mêmes grands objectifs : animer la vie scientifique, artistique et professionnelle; promouvoir et accroître la visibilité des programmes d'études; susciter l'intérêt pour les études supérieures chez les étudiants de premier cycle. Cette année, certaines des activités traditionnellement organisées par le Bureau des études sont de retour, telles que les séances d'information sur l'aide financière, les séances d'admission express et l'atelier de discussion sur l'isolement des étudiants en période de rédaction de mémoire ou de thèse.

    La programmation comportera également des activités portées par des étudiants dans le cadre du Programme d'aide aux initiatives scientifiques et professionnelles des étudiants de 2e et 3e cycles1. Ainsi se tiendront notamment des colloques en sémiologie, en linguistique et en MBA-recherche, de même qu'une journée Portes ouvertes en histoire. Fait nouveau, la Faculté des sciences humaines organisera un colloque sur les partenariats en recherche et sur ce que les étudiants peuvent en retirer2. Comme le souligne M. Richer, les activités initiées et organisées par les candidats à la maîtrise et au doctorat sont l'occasion pour eux d'acquérir une expérience pertinente, non seulement sur le plan académique mais aussi pour le marché du travail, grâce entre autres aux contacts établis avec les acteurs socio-économiques et socio-culturels.

    Un événement comme celui du Forum sera-t-il répété l'an prochain ? Pour l'instant, M. Richer ne peut rien affirmer avec certitude. Quelle que soit la formule retenue, il est important, selon lui, « de maintenir l'esprit qui a animé jusqu'à maintenant le Forum, soit la volonté de développer chez les étudiants un esprit de corps, un sentiment d'appartenance à l'Université, un plaisir d'apprendre ». Il ne faut pas perdre de vue, soutient M. Richer, que les études supérieures occupent une place particulière à l'Université. « Les étudiants sont en général plus âgés que ceux de premier cycle, plusieurs travaillent à temps plein ou à temps partiel et ont des responsabilités familiales. Moins présents sur le campus, leur temps et leurs énergies sont parfois dispersés ». Enfin, ajoute-t-il, on doit aussi tenir compte du fait que plusieurs nouveaux programmes de deuxième et troisième cycles ont été créés ces dernières années à l'UQAM, sans compter les modifications ou les réformes des programmes plus anciens. D'où l'importance de travailler à leur consolidation.

    1. Rappelons que ce programme, lancé en 1994, offre un appui logistique, financier ou de diffusion aux étudiants de maîtrise et de doctorat qui désirent initier des activités à caractère académique ou professionnel dans le cadre du Forum.

    2. Soulignons que le Forum de cette année bénéficie de l'implication d'un plus grand nombre de partenaires, tels que les Facultés et le Service de la recherche et de la création.