Volume XXVI Numéro 11, 13 Mars 2000
13/09/99 27/09/99 12/10/99 25/10/99 8/11/99 22/11/99
17/01/00 31/01/00 14/02/00 28/02/00 13/03/00 27/03/00 10/04/00
LES ARCHIVES
LA UNE



Mythes et Réalités de la Révolution tranquille

De l'UQAM à la Villa Médicis



SOMMAIRE DU NUMÉRO



Géographie contemporaine

L'UQAM chez les parlementaires

La science et la santé des travailleuses

Nouveaux programmes en urbanisme

L'histoire du Canada sur Internet

Rapport annuel de l'UQAM

Science et technologie au collégial

Le TOXEN se dote d'un microscope confocal

COLLOQUES

  • Pour mieux combattre le racisme
  • Développer une carrière
  • Soutien financier aux étudiants en aménagement forestier

    Succès au concours de plaidoirie Gale

    Prix Jean-Jacques Rousseau

    Concours FODAR

    Société royale du Canada

    Prix remis à Jacques Hétu

    Orphée aux Enfers

    VITE LU
    Colloque

    Pour mieux combattre le racisme
    Où commence et où s'arrête le racisme? Quelles sont ses manifestations au quotidien et comment les différencier des autres types de comportements sociaux? Telles sont quelques-unes des questions auxquelles tentera de répondre le colloque intitulé Le racisme : comprendre pour agir qui se tiendra les 21 et 22 mars prochains à l'UQAM. Organisé par le Centre de recherche sur l'immigration, l'ethnicité et la citoyenneté (CRIEC), ce colloque vise à fournir des outils afin de mieux comprendre et mieux combattre le racisme. Mais pour cela, il faut le situer dans son contexte. En effet, que ce soit en rapport avec le colonialisme, l'immigration, le nationalisme ou le maintien de différentes frontières internes et externes, le racisme est la résultante d'un grand nombre de facteurs qui relèvent de divers ordres (social, économique, culturel et politique). Il suit des logiques précises et se manifeste de différentes façons. Aussi, est-il difficile de s'appuyer sur une approche unique pour identifier le phénomène.

    Les manifestations du racisme au XXe siècle, le racisme au quotidien (emploi, logement, médias, etc.) et les moyens utilisés pour le combattre, comptent parmi les thèmes qui seront débattus à travers des tables rondes et des ateliers de discussion. De nombreux participants sont attendus, qu'il s'agisse de spécialistes de la question ou d'intervenants communautaires. Les discussions se dérouleront au pavillon Hubert-Aquin (local A-M050, exception faite de la matinée du 21 mars (de 9 h 30 à midi), alors que le pavillon De Sève (local DS-R510) accueillera les intervenants. Pour de plus amples renseignements, on peut signaler le 987-3000, poste 3318.