Volume XXV Numéro 6, 23 NOVEMBRE 1998
14/09/98 28/09/98 12/10/98 26/10/98 9/11/98 23/11/98 07/12/98
18/01/99 01/02/99 15/02/99 01/03/99 15/03/99 29/03/99 12/04/99
LA UNE

Déclaration universelle des droits de l'Homme
Un Congrès mondial en souligne les 50 ans!


Élection des doyens
Nguyen, Proulx et Riel ont franchi l'étape cruciale


SOMMAIRE DU NUMÉRO



Quelles avenues pour le mouvement communautaire?

Nouveaux programmes de deuxième cycle en kinanthropologie

Développer les habiletés langagières des jeunes enfants

Colloque annuel du TOXEN

Qu'en est-il de la formation en muséologie?

Dix ans au service des diplômés !

Provigo appuie la Chaire Philippe Pariseault

Don du gouvernement chinois

Colloque sur l'enseignement universitaire

Titres d'ici

SOUTENANCES DE THÈSE

VITE LU

Le Midi 15

Championnat canadien de soccer
L'équipe de l'UQAM décroche le Bronze


Centre de design
Images d'architectes

Dix ans au service des diplômés !
Du Regroupement des diplômés de l'UQAM, M. Lazare Koukoui, directeur général, et M. Jean Robillard, président.

Le Regroupement des diplômés de l'UQAM s'apprête à fêter ses 10 ans d'existence. En effet, en mars 1989, le Conseil d'administration de l'Université décidait de reconnaître officiellement le Regroupement comme une entité représentative de l'ensemble des diplômés. «Ce dixième anniversaire, d'indiquer MM. Jean Robillard et Lazare Koukoui, respectivement président et directeur général du Regroupement, c'est l'anniversaire du succès».

Quels objectifs ?
Le Regroupement poursuit aujourd'hui les mêmes objectifs que ceux qui avaient été définis au départ: travailler au développement de la reconnaissance de la valeur des diplômes émis par l'UQAM, autant parmi les employeurs que parmi la population; soutenir l'intégration professionnelle des diplômés; construire un réseau de contacts; rallier à la vocation de l'Université des partenaires financiers ou autres, etc. Comme l'explique Jean Robillard, l'UQAM, à ses débuts, victime de sa jeunesse, n'était pas perçue comme l'université la plus crédible. Mais maintenant qu'elle a acquis ses lettres de noblesse dans l'opinion publique, son image s'est complètement transformée. Le président du Regroupement insiste sur l'importance du travail de terrain accompli au fil des années par de nombreux bénévoles afin de voir à la promotion de la valeur du diplôme décerné par l'UQAM et à favoriser la reconnaissance de cette valeur par les employeurs et le grand public.
Prix Émergence

Le Regroupement des diplômés de l'UQAM a tenu récemment, pour une quatrième année consécutive, sa soirée des Prix Émergence 1998 afin d'honorer trois diplômés de l'UQAM qui se sont illustrés sur la scène nationale ou internationale, tout en se distinguant par leur esprit d'innovation et de créativité. Les lauréats des Prix Émergence sont Suzanne Lareau (B. Sc. Ed. 82), présidente-directrice générale du Tour de l'Ile de Montréal, M. Pierre Karl Péladeau (B.A. Philo. 83), vice-président du Conseil de Québécor, et M. Roger Turcotte (M. Sc. Math. 78), président-directeur général de Modulo Éditeur. On a également remis deux bourses pour le démarrage de deux entreprises de diplômés de l'UQAM. La première bourse a été décernée à Stéphanie Kennan (certificat en création littéraire, 1996) et François B. Tremblay (B. A. Design graphique, 1998) et la seconde à Karly Fils-Aimé (B.A. Administration des affaires, 1996).

Rappelons que les Prix Émergence ont pour but de reconnaître les réalisations de diplômés de l'UQAM sur les plans social, économique et communautaire. Les récipiendaires proviennent de tous les horizons socio-professionnels et seule compte la qualité de leur engagement.

Activités et services
Les sources de revenus du Regroupement proviennent des ententes de services1 conclues avec différents partenaires pour le bénéfice des diplômés, quel que soit leur secteur d'études. Des ententes qui permettent ainsi de financer des activités comme le Gala annuel des Prix Émergence (voir encadré) ou le Coup de pouce à l'emploi dont le but est de sensibiliser les employeurs à l'embauche de diplômés. Sans compter également les nombreux avantages que le Regroupement peut offrir annuellement: bourses d'études de deuxième ou troisième cycles; bourses pour financer le démarrage d'entreprises mises sur pied par des diplômés2; bourses d'inscription à l'UQAM offertes aux finissants du collégial. Selon M. Robillard, l'UQAM compterait actuellement plus de 130 000 diplômés. «Tout détenteur d'un diplôme, ajoute-t-il, est automatiquement membre du Regroupement qui, se voulant représentatif, ne fait aucune discrimination et ne valorise aucun diplôme plus qu'un autre».

Le directeur général, M. Koukoui, tient aussi à souligner la gamme de services et de privilèges offerts aux diplômés par le Regroupement et ses partenaires: programme d'assurances automobile et habitation (Meloche Monnex, courtier d'assurances); programme de support et de soins de santé à domicile Servir + ; service économique d'appels interurbains (programme affinité interurbains Fonorola); programme de recherche d'emploi et d'intégration professionnelle du YWCA destiné spécifiquement aux femmes diplômées (taux de réussite de 85 % !).

Selon MM. Robillard et Koukoui, le Regroupement, dont les membres fondateurs n'avaient pas 30 ans, a réussi à attirer une relève constituée de gens d'expérience.


  1. Ces ententes visent deux objectifs indissociables: faire profiter les diplômés de rabais importants sur le prix des services offerts et financer les activités du Regroupement.
  2. Ces bourses de soutien sont attribuées conjointement par le Regroupement et la Fondation du Maire de Montréal pour la jeunesse.